Hits and ClipsActu RetroDaft Punk : retour sur l'abum Alive 2007 qui fête ses 15...

Daft Punk : retour sur l’abum Alive 2007 qui fête ses 15 ans déjà

Dans cette actu rétro, Hits and Clips repart 15 ans en arrière, le 19 novembre 2007 alors que Daft Punk sort son album Alive 2007.

Se jouant comme un album de grands succès parfaitement séquencé et rythmé, ce set live permet à Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo de faire le lien entre leurs trois albums et de cimenter officiellement l’un des retours les plus gratifiants et les mieux accueillis de l’année 2007.

L’explosion sensuelle qu’a constitué le spectacle Alive 2007 des Daft Punk est difficile à décrire ou à reproduire. Même avec l’installation HD la plus grande, la plus plate et la plus nette, il est impossible de recréer de manière satisfaisante l’explosion musicale la plus exubérante jamais mise en scène. Les Daft Punk n’ont donc même pas essayé : Il n’y a jamais eu de DVD d’Alive 2007.

Commentant cette décision, Thomas Bangalter, de Daft Punk, a déclaré à l’époque :

“Les milliers de clips sur Internet sont meilleurs pour nous que n’importe quel DVD qui aurait pu sortir.”

Et, à bien des égards, la tournée Alive est parfaitement adaptée à YouTube – le spectacle de l’Égypte ancienne par le biais de “The Jetsons” se frayant un chemin à travers une qualité de compression merdique avec une force aveuglante. Cependant, même le clip web le plus trépidant ne peut égaler l’assaut viscéral du duo français en matière de son et d’image.

C’est pourquoi la tournée Alive 2007 se concentre sur la raison pour laquelle les Daft Punk ont été autorisés à trimballer 11 tonnes de matériel autour du monde pendant 19 mois : leur musique. Se jouant comme un album de grands succès parfaitement séquencés et rythmés, cet enregistrement de juin 2007 à Paris montre que Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo font le lien entre leurs trois albums et cimentent officiellement l’un des retours les plus gratifiants et les mieux accueillis de l’année 2007.

Pochette l’album Alive 2007 de Daft Punk

N’oublions pas qu’avant l’entrée en scène, en avril 2006, du désormais iconique triangle 3D, les Daft Punk semblaient avoir perdu la tête. Le riffage monstrueux et la morosité abrutissante de Human After All, sorti en 2005, avaient rendu nos fêtards préférés carrément nihilistes. Et les premières projections de leur opus d’art et d’essai, Electroma, ont suscité des comparaisons (malheureusement exactes) avec le film épique de Vincent Gallo, Brown Bunny.

Après la percée pop fracassante de Discovery en 2001, les Daft Punk traversaient une adolescence particulièrement angoissée, la tête dans le cul. Puis, gonflés à bloc avec suffisamment d’électricité pour éclairer un trou noir, les hommes masqués de la French House ont fait une belle surprise à Madonna, aux pionniers de l’électronique que sont Depeche Mode et (ironiquement) à Kanye West au festival Coachella 2006.

Lire aussi :   [Actu Retro] A-ha : l'histoire mouvementée du tube "Take on me"

En 2007, ils sont partout : ils sont samplés sur des chansons hip-hop n°1, remplissent les pages des magazines, donnent naissance à des successeurs potentiels dignes de ce nom et, bien sûr, s’approprient l’internet. Forts d’une bonne volonté latente grâce à l’incroyable relecture de leurs deux premiers albums, les Daft Punk ont finalement donné aux fans un million de raisons éclatantes de retomber amoureux d’eux.

L’un des aspects les plus remarquables d’Alive 2007 est la façon dont il recontextualise Human After All, transformant des chansons auparavant plombées en manifestes rock’n’roll exubérants ; injectés avec les hymnes hermétiques de Homework à la Moroder ou le funk flamboyant de Discovery, les morceaux de Human After All sont constamment améliorés et naissent à nouveau. Le set live ne se contente pas d’énumérer les hits, passant sans réfléchir d’un tube à l’autre.

Au lieu de cela, les morceaux favoris sont collés ensemble, découpés et réduits en morceaux. Les refrains des titres “Television Rules the Nation” et “Around the World” se combinent pour former la chanson thème de la station de télévision la plus dansante du monde, avant que le crunch Black Sabbath de “Television” ne soit envoyé sur l’imposant “Crescendolls”, ce qui donne lieu au pic de montagnes russes le plus improbable et pourtant le plus spectaculaire du disque. Pendant ce temps, le sifflement effrayant de “Steam Machine” est atomisé et doté d’une dynamique de l’ère spatiale, ce qui le transforme d’un ennui bizarre en une célébration de l’ère industrielle.

Avec sagesse, le duo sait aussi quand laisser la basse tranquille, permettant à de larges portions de classiques incontournables comme “Da Funk” et “Burnin'” d’opérer leur magie sans trop de manipulation robotique. Même sans vidéo, Alive 2007 est un exercice de démesure, depuis l’intro de “Robot Rock” jusqu’au rappel de “One More Time” et “Music Sounds Better With You”, une combinaison si extatique qu’elle semblerait carrément arrogante si elle n’était pas si heureuse.

Finalement, la tournée Alive s’est distinguée des millions de soirées DJ qui l’ont précédée en attirant l’attention sur un point fixe tout en incorporant toutes sortes de choses, de la musique KISS-esque au choc rétro-futur Space Invaders. Et, tout comme ils cachent leur identité dès qu’ils en ont l’occasion, il est logique que les Daft Punk ne dévoilent pas les visuels d’Alive ; à une époque où la musique populaire est de plus en plus dépourvue de mystère en raison de l’appétit insatiable pour les produits frais et les informations à la minute près, le duo n’est pas prêt à sortir un DVD étouffant l’imagination, rempli de l’inanité des coulisses du bus de tournée. C’est un choix noble, surtout quand le prix de consolation est l’Ultimate Daft Punk Mixtape.

Vous pourriez aimer

Benjamin Marcoux
Benjamin Marcouxhttps://www.hitsandclips.fr/
À l'occasion, Benjamin Marcoux écrit sur des événements musicaux en direct ainsi que des événements virtuels. Pendant son temps libre, il adore créer des playlists qu’il aime partager sur Hits and Clips. N'hésitez pas à le joindre à contact@hitsandclips.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici