Hits and ClipsActuMichel Berger, 30 ans déjà que l'artiste a rejoint son paradis blanc

Michel Berger, 30 ans déjà que l’artiste a rejoint son paradis blanc

Michel Berger compte parmi les auteurs-compositeurs les plus reconnus et les plus prolifiques de la musique française, même si la plupart de ses œuvres les plus réussies ont été rendues célèbres par d’autres artistes, de France Gall à Johnny Hallyday.

Co-créateur de Starmania, compositeur de plusieurs musiques de films, engagé dans des causes humanitaires, Michel Berger était un donateur. Il a offert à la pop française quelques-uns de ses titres les plus connus, à la fois radiophoniques et de qualité, et a heureusement vaincu sa timidité pour exprimer ses mélodies chaudes et exaltées avec son grain de voix rond, doux et rassurant. Deux de ses singles les plus célèbres rendent hommage à certaines de ses idoles : « Il Jouait du Piano Debout », inspiré de Jerry Lee Lewis, et « La Groupie du Pianiste », inspiré d’Elton John. Sa crise cardiaque de 1992 a été un choc pour le monde de la musique et les Français en général.

Qui était Michel Berger ?

Michel Berger, né Michel Hamburger à Paris le 28 novembre 1947, a été élevé par un père médecin renommé et une mère musicienne classique, et a commencé à jouer du piano dans sa petite enfance. Il est rapidement pris d’une envie d’apprendre d’autres instruments ainsi que l’arrangement, l’orchestration, la composition et la théorie. Bien que sa formation soit classique, et comme beaucoup de musiciens de sa génération, Michel Berger tombe amoureux des sons montants du R&B et du rock & roll.

Freiné par sa timidité, il commence par écrire et travailler pour d’autres artistes, sa première collaboration, assez improbable, étant « La Girafe » de Bourvil. Très vite, il commence à sortir une série de singles sous son propre nom et obtient un poste de directeur artistique chez Pathé-Marconi, pour lequel il produit le tube « Adieu Jolie Candy » de Jean-François Mickaël. En 1970, il produit le single « Jesus » de Jeremy Faith lors d’un séjour à Los Angeles, commence à produire les albums de Véronique Sanson au début des années 70 et l’album du retour de Françoise Hardy en 1973.

En 1971, lorsque Véronique Sanson, avec qui il avait eu une liaison, l’a quitté pour Stephen Stills, il a pris le temps d’écrire son premier LP, Puzzle, dans lequel il a essayé de synthétiser la plupart de ses influences pop anglaises avec ses paroles inspirées par les peines de cœur, mais qui disparaîtra sous le radar.

Sa rencontre avec France Gall

Au cours de ses multiples activités en studio, il avait pourtant rencontré France Gall, elle aussi laissée le cœur brisé par sa séparation avec Julien Clerc. Un peu détruite par les années 60, au terme desquelles elle s’est éloignée de la musique à cause, entre autres, du tour que lui aurait joué Serge Gainsbourg en lui faisant chanter l’ambiguë parabole de la fellation « Les Sucettes », elle avait besoin d’un retour légitime et sérieux qui mettrait en valeur ses vrais talents.

Michel Berger est l’homme de la situation et lui écrit l’intégralité de l’album La Déclaration de 1973. La collaboration est fructueuse, tant sur le plan artistique que sentimental, et France Gall et Michel Berger se marient en 1976.

Starmania

Michel Berger continue à travailler à son rythme habituel lorsqu’il a l’idée, avec le québécois Luc Plamondon, d’une comédie musicale racontant la vie et l’époque d’un chanteur de rock, Johnny Rockfort, et intitulée Starmania. Le disque sort en 1978, et des chanteurs français et canadiens sont engagés pour la mise en scène, dont Daniel Balavoine dans le rôle de Johnny Rockfort, Diane Dufresnes, et Fabienne Thibeault.

Starmania connaît un énorme succès et est rejoué en 1980 avec une distribution différente et traduit en anglais sous le titre Tycoon en 1991, avec des artistes étrangers célèbres tels que Peter Kingsbury de Cock Robin, Tom Jones, Céline Dion, Nina Hagen et Cyndi Lauper.

Michel Berger chante ses propres chansons

Au début des années 80, Michel Berger a finalement vaincu sa timidité et, stimulé par les nombreux tubes de Starmania et de France Gall, il a commencé à occuper la scène, publiant de nombreux singles forts avec sa propre voix, révélant une voix trop rarement entendue ces dernières années, et incroyablement compatible avec celle de France Gall.

En 1985, il écrit des chansons pour le chanteur Johnny Hallyday, lui offrant ainsi un beau retour et une crédibilité retrouvée. Les années 80 sont sans doute l’âge d’or de Michel Berger. Seule la comédie musicale La Légende de Jimmy, cosignée par Plamondon, sera accueillie de façon mitigée.

Une fin prématurée

S’impliquant de plus en plus dans des actions humanitaires aux côtés de son ami Daniel Balavoine, Michel Berger finit par s’ennuyer et fait une courte pause pour se concentrer sur des projets non musicaux.

En 1992, se sentant prêt, il sort un album de retour, Double Jeu, sous le nom de Berger/Gall, qui surprend mais est chaleureusement accueilli par la critique et le public. Michel Berger décide de planifier un séjour sur la Côte d’Azur pour se détendre avant le début de la tournée suivante avec sa femme.

La nouvelle de sa mort par crise cardiaque le 2 août 1992, après un match de tennis, est un choc pour le monde de la musique et pour les Français en général, qui avaient déjà perdu des personnages aussi aimés que Daniel Balavoine et Coluche dans les années 80. Malheureusement, la mort de Michel Berger a fait de Double Jeu un parallèle sinistre à Double Fantasy de Lennon/Ono.

Lire aussi :   Panic! At The Disco dévoile son nouveau single "Middle Of A Breakup" et son clip à la "Grease"

Vous pourriez aimer

Benjamin Marcoux
Benjamin Marcouxhttps://www.hitsandclips.fr/
À l'occasion, Benjamin Marcoux écrit sur des événements musicaux en direct ainsi que des événements virtuels. Pendant son temps libre, il adore créer des playlists qu’il aime partager sur Hits and Clips. N'hésitez pas à le joindre à [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici