Attention chez E.Leclerc : La grande promesse du patron envers tous les consommateurs français !

Alors que l'inflation et la montée des tarifs pèsent lourdement, Michel-Édouard Leclerc, le dirigeant de l'enseigne Leclerc, a adressé une déclaration solennelle au public français. Découvrez ce qu'il a à dire.

Afficher le résumé Masquer le résumé

Lors de son apparition sur BFMTV le 29 septembre 2023, Leclerc a éclairci la vérité derrière les étiquettes de prix. Il a ouvertement partagé que les producteurs alimentaires requièrent effectivement des augmentations. Que signifie ce développement pour le consommateur? Explorons cela.

Quelles anticipations pour les réductions ?

Face à une inflation croissante, le peuple français espère voir des réductions de prix. Selon Michel-Édouard Leclerc, cela semble improbable dans un futur proche. Parallèlement, le gouvernement pousse pour des tarifs plus bas, se basant sur la diminution des coûts des matières premières. Le Ministère de l’Économie, dirigé par Bruno Le Maire, a même avancé les discussions sur la fixation des prix. Cependant, Leclerc reste pragmatique quant à l’issue de ces négociations.

Le 29 septembre 2023, sur BFMTV, il a admis qu’il était peu probable de voir des réductions en début d’année. « L’attente d’une diminution est complexe. Nos fournisseurs ne suggèrent pas de réductions », a déclaré Leclerc, faisant écho à des sentiments similaires exprimés par Laurent Schelcher, le dirigeant de Système U.

Consommation ACTION : Ce produit de luxe copié pour 1 euro seulement ! Ne ratez pas votre chance de vous en procurer

Leclerc et sa vision pour 2024

En regardant vers 2024, les citoyens devraient s’attendre à des coûts plus élevés. Quelle est la raison? Michel-Édouard Leclerc a anticipé des augmentations allant jusqu’à 10%. Malgré cela, il est déterminé à négocier fermement les prix et à ne pas répéter les erreurs passées. Il a déclaré avec assurance : « Nos équipes sont motivées, et nous sommes prêts pour le défi ». De plus, il a mentionné les coûts supplémentaires que les producteurs ont dû supporter au fil des ans.

Que risquez-vous ?

Les opinions de Michel-Édouard Leclerc trouvent un écho dans celles de Richard Panquiault, le directeur général de l’Institut de liaisons des entreprises de consommation. Lors d’une interview le 26 septembre 2023, Richard Panquiault a contesté l’étiquette de « profiteurs de crise » souvent collée aux industriels. Selon lui, c’est une fausse représentation. Il a déclaré : « Les sociétés que je représente ont un excédent brut d’exploitation d’environ 5% ces dernières années. Les marges étaient déjà ténues ».

Face aux défis économiques croissants et à la pression de l’inflation, les acteurs clés du marché comme Michel-Édouard Leclerc réaffirment leur engagement envers les consommateurs. Malgré les incertitudes, une chose est sûre : les négociations à venir joueront un rôle déterminant dans la structure des prix pour l’année 2024.

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter ce contenu
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Réagissez à cet article