Hits and ClipsActuSacem : les propriétaires de location saisonnière doivent payer des droits d'auteur,...

Sacem : les propriétaires de location saisonnière doivent payer des droits d’auteur, les internautes s’insurgent

Incroyable mais vrai ! Des propriétaires de biens en location saisonnière ont eu la désagréable surprise de recevoir un courrier de la Sacem leur demandant de régler 223,97 € par an pour payer des droits d’auteur…

Vous avez sûrement vu passer de nombreux posts sur les réseaux sociaux concernant le sujet et pour cause. La Sacem (société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) vient de s’attaquer aux bailleurs de logements saisonniers en envoyant des courriers à ces derniers.

Pourquoi la Sacem réclame des droits d’auteur pour les locations saisonnières ?

Les internautes sont outrés par la nouvelle. Quel est le rapport entre les locations saisonnières et les droits d’auteur ? Le Parisien a contacté la Sacem qui a répondu que si: « les exploitants de gîtes mettent une télévision, radio, lecteur CD… à disposition de leurs clients afin de rendre leur séjour plus agréable », ces derniers doivent s’acquitter du forfait annuel.

Pour info, la Sacem est une société à but non lucratif qui collecte les droits d’auteur et les répartit de manière équitable aux auteurs, compositeurs et éditeurs.

Les gîtes, chambres d’hôtes et autres locations saisonnières sont catégorisées avec les hôtels et résidence de tourisme par la Sacem, ainsi, cette dernière estime que tout établissement d’hébergement touristique doit s’acquitter d’une taxe afin de diffuser de la musique ou la télévision dans sa location. Le tarif est de 198,01€ HT soit 223,97€ TTC.

Les bailleurs qui mettent à disposition de leurs clients une télévision, un poste de radio ou encore un lecteur cd doivent donc payer ce forfait annuel. Les récalcitrants recevront une lettre de relance et s’ils ne payent pas, ils risquent une amende jusqu’à 300.000€.

Lire aussi :   K Lypso présente son premier EP "Fichier à la mer" à découvrir dès maintenant

La loi est claire sur le sujet et la Sacem est tout à fait légitime dans sa démarche de recouvrement même si la majorité des internautes trouve cette taxe aberrante.

En réalité, le seul cas permettant de diffuser de la musique sans payer de droits d’auteur est prévu par la loi et concerne les « représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille ».

C’est en tout cas ce que dit l’article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle…

Les internautes mécontents de la Sacem

Sur les réseaux sociaux, les internautes sont en colère mais ne manquent pas de dérision comme on peut le voir dans certains posts comme « J’attends le courrier de la Sacem pour avoir chanté Macumba sous la douche ce matin »

Vous pourriez aimer

Thomas Guérin
Thomas Guérinhttps://www.hitsandclips.fr/
Fort de plusieurs années d'expérience dans le secteur, Thomas est un passionné de musique avoué - "un fan d'abord, un écrivain ensuite". Il n'y a rien de mal à écouter les Beatles une minute puis Orelsan la minute suivante. Pour Thomas Guérin, la musique est un voyage sans fin de découverte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici