La CAF modifie sa façon de vous payer : Que devez-vous absolument savoir du changement ?

L’année dernière, en juillet 2023, une rubrique nommée « montant net social » a été ajoutée aux fiches de paie, tant dans le privé qu’au sein du public. Ce montant inclut l’ensemble des revenus après soustraction des contributions et cotisations sociales.

À compter du 1er février, la CAF se base sur ce montant, issu des revenus de janvier, pour calculer les allocations destinées aux foyers à faibles revenus. Cette méthode simplifie les procédures administratives pour les bénéficiaires.

Le ministère du Travail espère que cette nouvelle méthode mensuelle automatique réduira les erreurs et encouragera les éligibles à demander la prime d’activité, souvent sous-utilisée.

Aides sociales Attention : Les nouveaux contrôles de la CAF ! Voici quels français risquent le plus d’être contrôlés

Les nouveautés prévues

Une innovation gouvernementale: Bientôt, la CAF recevra le montant net social automatiquement des employeurs ou des caisses de retraite, facilitant le calcul des compléments de revenu.

Le versement à la source, une des innovations de 2024, est prévu pour être généralisé au premier trimestre de 2025.

À partir de l’automne 2024, cinq CAF pilotes testeront un système de pré-remplissage des déclarations de ressources. En 2025, ce procédé sera étendu, réduisant les erreurs et les démarches pour les allocataires.

Cette évolution majeure vise à simplifier les formalités pour les bénéficiaires, qui n’auront plus qu’à vérifier et valider les informations fournies par leur employeur.

Aides sociales La CAF change sa façon de vous payer ! Comment allez vous recevoir votre argent désormais ?

Selon la CAF, cette transition facilitera les démarches, limitera les erreurs de déclaration et réduira le non-recours aux aides.

Donnez votre avis

3.12/5 · basé sur 17 votes
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Réagissez à cet article