Prenez garde : Les produits à éviter de chez Lidl sur recommandation d’experts

L'UFC-Que Choisir recommande d'éviter certains articles de beauté vendus chez Lidl. Zoom sur ces produits.

Afficher le résumé Masquer le résumé

Depuis un certain temps, Lidl a intégré des produits cosmétiques dans sa gamme d’offres. Cela s’inscrit dans la stratégie de la chaîne pour lutter contre l’inflation et aider les clients à faible revenu à effectuer leurs achats en toute sérénité. Cependant, le service de défense des consommateurs, L’UFC-Que Choisir, a récemment publié une liste de produits de beauté à éviter chez ce détaillant. Examinons lesquels.

La mise en garde principale

Comme de nombreux autres détaillants à prix réduit, Lidl vise à offrir les articles de la meilleure qualité au prix le plus bas. Toutefois, L’UFC-Que Choisir avertit contre certains produits vendus par l’entreprise. Malgré les conseils du service de défense des consommateurs, la chaîne continue de proposer ces articles à la vente.

Il est vrai que Lidl est une source fiable de bonnes affaires, que ce soit pour l’alimentation, les vêtements, ou divers équipements, y compris les produits de beauté. Cependant, dans ce dernier segment, L’UFC-Que Choisir conseille d’éviter 17 articles de beauté vendus dans les magasins Lidl.

Actu Les 1571,16 € que UN retraité sur DEUX oublie de réclamer ! Ne faites plus l’erreur, on vous explique comment en profiter simplement

Si vous êtes un habitué de Lidl, il est probable que vous ayez déjà été séduit par la marque CIEN, notamment par leurs crèmes de soin. Cela inclut la Crème pour les mains, la Crème nuit anti-âge, et la Crème jour anti-âge, entre autres. Les raisons pour lesquelles ces produits sont déconseillés sont spécifiques.

Les raisons derrière les avertissements

Ce n’est pas seulement ces crèmes qui sont problématiques, d’autres produits cosmétiques de la marque CIEN peuvent également poser des risques pour la santé. En fait, l’UFC-Que Choisir identifie plusieurs autres produits de Lidl qui sont fortement déconseillés.

Ces produits, en particulier ceux de la marque CIEN, contiennent des substances qui peuvent être nocives pour la santé et le bien-être. L’UFC-Que Choisir a trouvé des composants qui s’avèrent être dangereux pour la santé humaine dans de nombreux produits de cette marque.

Les produits cosmétiques de CIEN vendus chez Lidl contiennent du butylphenyl methyl propional, plus communément appelé lilial ou BMHCA. Ce composant est non seulement allergène, mais il peut également entraîner des problèmes endocriniens et potentiellement causer un cancer.

Actu Le Chèque Vacance de 200 € est disponible pour voyager ! Mais, comment faire pour le réclamer avant la fin de la date ?

Cette substance peut gravement affecter le système reproductif. Non seulement les crèmes, mais aussi les gels douche, les hydratants et même les crèmes solaires pour enfants figurent sur la liste. D’autres produits comme le shampooing anti-pelliculaire, le déodorant Men Aqua 48h, et le Lait pour le corps, font également partie de la liste des produits non recommandés.

La position de Lidl

Pour le moment, Lidl continue de vendre ces articles malgré les avertissements de L’UFC-Que Choisir. L’organisation n’a pas le pouvoir de rappeler ces produits; son rôle est plutôt de guider les consommateurs dans le choix de produits sûrs. Il est donc logique que Lidl continue d’offrir ces articles.

En résumé, bien que Lidl propose une gamme variée de produits, y compris des cosmétiques, il est crucial de noter les avertissements de L’UFC-Que Choisir concernant certains articles. La présence de composants dangereux dans ces produits pose des questions sur l’engagement de Lidl à garantir la sécurité de ses consommateurs. Alors que l’entreprise continue de vendre ces produits, il appartient aux consommateurs de faire des choix éclairés.

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter ce contenu
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Réagissez à cet article