Les 500 euros offerts par l’État sont enfin là ! Faites-vous partie de ceux qui peuvent en profiter ?

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette prime bien accueillie !

Afficher le résumé Masquer le résumé

En France, ces derniers temps, de nombreux domaines ont éprouvé des difficultés économiques. Nombreux sont ceux qui s’appuient sur les prestations sociales pour rebâtir leur situation financière. Les bénéficiaires de ces prestations ont vu une hausse notable récemment. C’est dans ce contexte que le gouvernement a décidé de proposer une prime spéciale. Alors, quels sont les bénéficiaires de cette aide financière qui variera entre 380 et 500 euros ?

D’abord, une excellente annonce pour le monde de l’éducation. Lors de son apparition au journal de 20 h de TF1, ce jeudi 28 septembre 2023, Gabriel Attal a déjà révélé une prime spéciale destinée aux enseignants et aux aides pour certains élèves.

Quels montants seront distribués ?

Ainsi, dès le mois prochain, une prime spéciale de 380 euros sera octroyée à ces enseignants. Tandis que les 230.000 restants, en particulier les aides pour les élèves en situation de handicap, recevront une prime de 500 euros.

« En octobre, nous allouerons une prime spéciale de pouvoir d’achat à 730.000 employés du ministère. C’est plus de la moitié d’entre eux », a déclaré Gabriel Attal.

« 500.000 enseignants recevront en moyenne 380 euros. Certains autres, notamment les AESH qui soutiennent les élèves en situation de handicap, méritent une mention spéciale pour leur travail exceptionnel. Ces derniers recevront une prime moyenne de 500 euros en octobre », a-t-il ajouté.

Aides sociales Ces aides sociales disparaitront à la fin du mois de mars ! Êtes vous concernés par les changements ?

Que faire pour profiter de cette prime aussi ?

Le bureau de Gabriel Attal a précisé que pour bénéficier de cette prime spéciale, il faudrait avoir eu un revenu brut inférieur à 39.000 euros durant la période allant de juillet 2022 à juin 2023. Cela correspond à un salaire net mensuel de moins de 2.600 euros (sans compter les heures supplémentaires).

Gabriel Attal a aussi souligné « l’engagement fort du président » et « l’augmentation historique pour nos enseignants ». « Chaque enseignant cette année gagne entre 125 et 250 euros net de plus qu’à la rentrée précédente », a-t-il souligné. Selon lui, cette prime est une « action de justice ».

Mais ce n’est pas fini

« Un enseignant sur quatre » a ratifié le pacte enseignant. Cette initiative propose de nouvelles missions aux enseignants en échange d’une compensation financière, a déclaré Gabriel Attal.

D’après Le Monde, les 25% mentionnés par Gabriel Attal se basent sur une moyenne « sur un échantillon des trois quarts des écoles publiques » au 21 septembre, selon les clarifications du ministère. Ce dernier ne souhaite pas révéler le nombre exact des signataires du pacte enseignant.

Aides sociales Vous êtes contrôlés ! Comment la CAF surveille-t-elle les fraudes sociales ? On vous explique

« Au moment où je vous parle, un enseignant sur quatre a adhéré, s’est engagé dans le pacte enseignant. C’est même un sur trois dans les collèges et lycées professionnels », a affirmé le ministre de l’Éducation lors de son intervention au JT de 20 heures de TF1. « La tendance est à la hausse », a-t-il conclu.

Cette prime spéciale est une réponse du gouvernement à la situation économique actuelle, et elle vise à soutenir les enseignants et AESH en ces temps difficiles. Elle souligne également l’engagement continu du gouvernement en faveur de l’éducation et de la justice sociale.

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter ce contenu
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

1 réactions sur « Les 500 euros offerts par l’État sont enfin là ! Faites-vous partie de ceux qui peuvent en profiter ? »

  1. Merci beaucoup pour votre aide précieuse qui.m.aidra.a.payers.mes.factures.mercie…beaucoup…..bellejambe. paulo.Augustin..mercie

    Répondre

Réagissez à cet article