Évitez ces croissants : Ils sont classés les plus mauvais en France par 60 millions de consommateurs réguliers

Pour les amateurs de croissants, 60 Millions de consommateurs a récemment publié un classement qui distingue la meilleure et la moins bonne des viennoiseries françaises. Le croissant est incontestablement un favori parmi les délices de la pâtisserie française.

Afficher le résumé Masquer le résumé

Il est universellement connu que le croissant est une des viennoiseries les plus appréciées en France. Cette affection n’est pas limitée à la France ; il est également convoité à l’échelle internationale.

Associé au petit déjeuner, le croissant, tout comme le pain aux raisins et le pain au chocolat, a une histoire riche. Olivier Poels, dans sa chronique « Les Papilles de la Nation », aborde l’origine de cette viennoiserie qui n’est pas vraiment française. En effet, les premières références au croissant remontent à l’Autriche.

Plus précisément, c’est à Vienne que cette délicieuse pâtisserie a vu le jour pour la première fois, lors du siège de la ville par les Ottomans en 1683.

« Les Ottomans étaient prêts à attaquer la ville tôt le matin. Ils avaient commencé à creuser des tunnels », a raconté Olivier Poels. Et d’ajouter : « Mais les boulangers, levés de bonne heure, ont entendu le bruit et donné l’alerte, empêchant la prise de la ville ».

La pérennité d’une tradition

Olivier Poels explique également que « pour célébrer cette victoire sur les Ottomans, les boulangers de la ville auraient alors fabriqué une pâtisserie en forme de croissant, emblème turc, comme un pied de nez aux vaincus ». La pâtisserie a perduré jusqu’à nos jours.

Aliments Mauvaise nouvelle chez Lidl, ils vont décevoir leurs consommateurs pour cette période des fêtes !

En France, la popularité du croissant a été stimulée par Marie-Antoinette d’Autriche vers les années 1770. Elle l’a introduit en France, parmi d’autres spécialités viennoises. Deux Autrichiens, August Zang et Ernest Schwarzer, ont même ouvert une « boulangerie viennoise » à Paris en 1830, vendant entre autres ce délice.

Le croissant est devenu l’emblème du petit déjeuner français. Réalisé à partir de divers ingrédients comme le beurre, l’eau, la farine, la levure, le sucre et le sel, il est reconnu pour son feuilletage exceptionnel.

Le meilleur et le pire, selon 60 millions de consommateurs

Les experts de 60 millions de consommateurs ont effectué une analyse comparative des croissants disponibles en France. Ils mettent en garde contre la consommation excessive de cette viennoiserie en raison de sa forte teneur en graisses.

Leur enquête a révélé que les croissants de Monoprix se classent en tête avec un score de 13 sur 20. En deuxième place, les produits de La Brioche Dorée et La Mie Câline ont reçu un score de 12 sur 20.

Aliments Alerte : Les dangers du beurre que tout le monde ignorait, on le sait désormais !

En bas du tableau, « les produits de Banette et Casino obtiennent 9/20 ». Ce score décevant est attribué à la qualité médiocre des ingrédients industriels utilisés dans la confection de ces croissants.

60 Millions de consommateurs concluent en rappelant que les croissants de supermarché ne sauraient surpasser ceux d’une bonne boulangerie. Ainsi, si vous désirez savourer un croissant authentique, vous savez où aller. Il en va de même pour le pain au chocolat et les autres viennoiseries.

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter ce contenu
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Réagissez à cet article