Attention : La mauvaise nouvelle pour les petites retraites est tombée !

En août de l’année passée, l’exécutif a pris la décision d’augmenter le montant des retraites les plus faibles en élevant le minimum contributif à une somme supplémentaire maximale de 100 euros mensuellement. Cependant, bien que cette hausse ait déjà été appliquée pour certains, un nombre significatif de retraités se trouve dans l’obligation d’attendre plus longtemps que ce qui était initialement prévu.

« Pour une carrière complète, le plancher de la pension sera majoré de 100 euros par mois. Celui qui aura perçu le SMIC durant l’intégralité de sa carrière se verra attribuer une pension représentant 85 % du SMIC net », avait précisé le ministère du Travail via son site web.

À la fin du mois de février, un rapport initial de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques a été publié afin d’évaluer l’impact de cette mesure sur ses bénéficiaires. Il ressort que ceux ayant entamé leur retraite à partir du 1ᵉʳ septembre, moment de l’activation de la réforme, ont vu leur pension mensuelle s’accroître de 50 euros en moyenne.

Pension Les 115 € en plus pour votre retraite : Qui sont les personnes qui peuvent déjà en profiter !

L’augmentation en moyenne par mois

Pour les 600 000 retraités ayant déjà bénéficié d’un supplément sur leur modeste pension, l’augmentation moyenne s’est élevée à 26 euros mensuellement, d’après les informations de la Dress. Concernant le million de retraités éligibles à cet avantage supplémentaire, la Cnav avait annoncé que le versement serait effectué « au plus tard en septembre 2024 », en prévoyant une seconde série de paiements pour avril 2024. Ainsi, les retraités concernés par cette hausse doivent faire preuve de patience.

Les retraités de longue date doivent patienter jusqu’en septembre 2024 pour bénéficier de cet avantage. « Je doute que nous puissions accélérer le processus, le planning est déjà assez serré », a déclaré Renaud Villard, le directeur général de la Cnav, lors d’un entretien accordé aux Echos. Selon lui, ces retraités qui ont quitté la vie active il y a de cela plusieurs années devraient recevoir 60 euros additionnels par mois, car leur pension est inférieure à celle des salariés partis plus récemment à la retraite.

Par ailleurs, l’engagement du gouvernement d’augmenter le MICO de 100 euros mensuels ne sera pas accessible à tous. Seuls les retraités ayant exclusivement travaillé dans le secteur privé (ou en tant qu’indépendant ou dans le secteur agricole) et ayant un salaire équivalent au Smic durant leur carrière pourront prétendre à ce complément de 100 euros. Les anciens employés des secteurs privé et public ne sont donc pas éligibles à cette revalorisation dans son intégralité.

Donnez votre avis

2.00/5 · basé sur 1 vote
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Réagissez à cet article