Une voiture électrique pour 100 € par mois : Comment profiter de cette offre exceptionnelle ?

Afficher le résumé Masquer le résumé

L’initiative lancée par le chef de l’État français, Emmanuel Macron, en septembre 2023, visant à introduire un programme de location longue durée économiquement accessible pour les électromobiles, s’achève prématurément.

Cette offre, destinée principalement aux couches sociales défavorisées, promettait l’accès à une automobile électrique pour une mensualité de cent euros. Baptisée « mon leasing électrique », la plateforme mise en œuvre le 14 décembre a vu son terme beaucoup plus tôt que prévu.

Après deux mois, qu’ont-ils prévu ?

Seulement deux mois après sa mise en service, l’initiative atteint son terme, ayant rempli ses objectifs au-delà des prévisions de ses initiateurs. Les intéressés qui souhaitent profiter de cette aide/offre et n’ayant pas encore profité de cette opportunité devront patienter jusqu’à la réédition du programme, prévue pour la fin de l’année, pour l’exercice 2025, selon les déclarations de l’Élysée. L’engouement pour l’offre s’est traduit par plus de cinquante mille demandes validées, surpassant largement le seuil initial de vingt à vingt-cinq mille véhicules envisagés.

Actu Une prime pour les 55 ans et plus est enfin disponible ! Comment devez-vous procéder pour la récupérer ?

Conçu pour alléger le fardeau financier des foyers les moins aisés, avec un revenu annuel maximal de 15 400 euros, ce programme ciblait environ quatre à cinq millions de citoyens. Il s’adressait spécifiquement aux travailleurs parcourant plus de huit mille kilomètres annuellement ou habitant à plus de quinze kilomètres de leur lieu de travail.

Le plan et les sommes allouées

Le plan prévoyait que les participants acquittent une somme mensuelle fixe jusqu’à couverture intégrale du coût du véhicule, avec une première échéance avantageusement réduite grâce à un bonus doublé par l’État. Malgré cette facilité, le montant de la mensualité variait en fonction du modèle choisi, avec certains véhicules proposés à moins de cent euros et d’autres, plus spacieux, à un tarif supérieur.

L’afflux massif de demandes, dépassant les 80 000 requêtes depuis le début de l’année, a mis en lumière l’ampleur du succès de cette initiative. Nicolas Toulorge, à la tête d’une concession Ford à Cherbourg-en-Cotentin, témoigne d’une demande quotidienne avoisinant les mille requêtes, soulignant l’impact considérable de ce programme sur le marché. Finalement, l’État décide de clore l’offre pour 2024, avec une perspective de reprise l’année suivante.

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter ce contenu
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Réagissez à cet article