Hits and ClipsActuPrince : 6 ans et de nombreux procès plus tard, la succession...

Prince : 6 ans et de nombreux procès plus tard, la succession du chanteur est enfin réglée

Il a fallu attendre 6 ans après sa mort et de nombreux rebondissements pour que la succession de Prince soit enfin réglée

Un tribunal du Minnesota, état natal de l’auteur-compositeur-interprète de « Purple Rain » et « Kiss », a récemment procédé à la clôture de la succession, notamment en approuvant la répartition des actifs d’une valeur de plus de 156 millions de dollars que Prince a laissés derrière lui.

Pendant la majeure partie de la décennie qui s’est écoulée avant que cette distribution ne se concrétise, Prince n’avait ni conjoint, ni testament, ni descendants directs, ce qui signifie que ses frères et sœurs ont droit à une part de la succession selon la loi du Minnesota.

Comme on pouvait s’y attendre, toutes sortes de prétendus parents se sont manifestés en quête de gains, mais le juge qui préside (après de multiples tests ADN ordonnés par le tribunal) n’a identifié que cinq demandes authentiques, sans compter l’unique sœur de Prince, Tyka Nelson.

De plus, l’administrateur judiciaire de la succession de Prince, Comerica Bank & Trust, s’est retrouvé dans une bataille juridique avec l’IRS au sujet de l’évaluation des droits et de la propriété des chansons concernées. L’agence gouvernementale a allégué que Comerica avait sous-évalué la succession d’environ 80 millions de dollars, estimant sa valeur à environ 82 millions de dollars au lieu de 163 millions de dollars environ.

Comerica s’est rapidement défendue contre cette allégation, tout en se contentant d’une évaluation de 156,4 millions de dollars au début de l’année 2022. Ce faisant, Comerica a toutefois clairement indiqué qu’elle estimait que l’évaluation initiale était « raisonnable et exacte ».

L’administrateur de la succession a également indiqué qu’il aurait été victorieux si l’affaire avait été jugée, ce qui aurait permis de « minimiser le montant des droits de succession ». Mais les héritiers confirmés de Prince avaient  » uniformément  » exprimé  » leur vif désir  » de régler l’affaire  » aussi rapidement que possible « .

Lire aussi :   BLACKPINK : la date de la tournée mondiale 2022 enfin connue, une nouvelle chanson et un nouvel album confirmés aussi

À cet égard, il convient de mentionner qu’en août 2021, Primary Wave est devenue la plus grande partie prenante de la succession de Prince, ayant signé des accords avec plusieurs des frères et sœurs de Prince.

Prince and The Revolution - Purple Rain (Live in Syracuse, March 30, 1985)

Passons sur ces détails de fond à multiples facettes et passons à la clôture de la succession initialement divulguée. Le tribunal a approuvé la comptabilité de Comerica, a renoncé à toute objection connexe et a affecté une tranche de 3 millions de dollars avec laquelle Comerica « peut payer les coûts et les dépenses associés à la clôture » avant de distribuer tout capital restant aux héritiers et à Primary Wave.

Concernant ces derniers, une société appelée Prince Legacy (composée de tous les intérêts en attente précédemment détenus par Sharon Nelson, Norrine Nelson, John Nelson, le John Nelson Revocable Trust, L. Londell McMillan et Charles Spicer) a droit à la moitié de la succession, selon le dépôt, tandis que Prince Oat Holdings (qui comprend les intérêts de Primary Wave) a droit à l’autre moitié.

Parmi les actifs que Prince Oat Holdings/Primary Wave recevra, on trouve 2,82 millions de dollars en espèces, la moitié de PRN IP (« une partie contractante à certains accords liés aux actifs appartenant » à la succession), la moitié d’une société immobilière appelée PRN Real Estate, la moitié du label NPG Records de Prince (ainsi que NPG Music Publishing) et la moitié du musée Paisley Park de Prince.

À la fin de l’année 2021, quelques mois seulement après le règlement d’une autre bataille juridique marathon autour d’une succession, Primary Wave a acheté le catalogue, l’image et les biens immobiliers de James Brown.

Vous pourriez aimer

Alexia Leduc
Alexia Leduchttps://www.hitsandclips.fr/
Alexia Leduc est une une journaliste spécialisée dans les domaines du jeu, de la technologie et de la musique. Originaire de Paris, elle est à l'écoute de plusieurs secteurs d'activité et sait comment ils interagissent de manière novatrice. Elle est également une experte reconnue de la zapette et binge-watche des séries en streaming.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici