L’Allocation transitoire de solidarité, l’AER et le PTS en France : On vous explique en détails les différentes aides !

Afficher le résumé Masquer le résumé

Les allocations équivalent retraite, transitoire de solidarité et prime transitoire de solidarité sont des aides financières destinées à soutenir certaines catégories de demandeurs d’emploi en attente de leur retraite. Il est essentiel de connaître les conditions d’éligibilité, les montants et les dates de paiement pour en bénéficier. Ces allocations jouent un rôle crucial dans le soutien économique des personnes concernées.

Tout savoir sur l’AER

Bien que l’AER ne soit plus délivrée depuis le début de 2011, elle est toujours versée à ceux qui en ont sollicité avant la fin de 2010. Il est essentiel de différencier l’AER destinée aux demandeurs d’emploi âgés en fin de droits et l’AER complémentaire pour ceux recevant une indemnisation chômage modeste.

La somme de l’AER varie selon le type d’allocation (substitution ou complément) et les revenus (hors allocations chômage, minima sociaux, allocations familiales, aides au logement et indemnités de stage). Les limites changent si le bénéficiaire est seul ou en couple.

Aides sociales Attention : Les nouveaux contrôles de la CAF ! Voici quels français risquent le plus d’être contrôlés

Comment l’obtenir ?

Les conditions pour bénéficier de cette allocation sont les suivantes : avoir moins de 60 ans lors de la demande, justifier du nombre de trimestres nécessaires pour la retraite en fonction de sa génération pour obtenir une pension complète, être enregistré à Pôle emploi, avoir consommé ses droits à l’ARE et toucher le RSA ou l’ASS pour l’AER de substitution. De plus, pour l’AER complémentaire, il faut percevoir une ARE dont la somme est en dessous de l’AER (1 096,20 euros mensuels).

Montant de l’AER de substitution

Depuis le 1er avril 2023, l’AER est de 39,28 euros quotidiennement, soit 1.178,50 euros pour un mois de 30 jours. Cette somme est adaptée selon les revenus que vous percevez et qu’il est préférable de vérifier auprès du site source de service-public.fr.

Montant de l’AER complémentaire

Cette allocation complète les revenus du bénéficiaire (sans compter le revenu du conjoint pour les couples) jusqu’à 1.116 euros mensuels. Les limites financières établies depuis le 1er avril 2023 sont de 1.178,50 euros mensuels pour un individu seul et 2.710,54 euros pour un couple, dont moins de 1.178,50 euros pour le demandeur.

Quand recevoir son paiement de l’AER ?

L’AER est payée mensuellement par Pôle emploi à terme échu, c’est-à-dire au commencement du mois suivant. Par exemple, le paiement de janvier 2023 a été effectué au début de février 2023. L’allocation est ajustée annuellement le 1er avril selon l’évolution des prix hors tabac annoncés par l’Insee le mois précédant la date d’ajustement. L’augmentation est de 4,6% au 1er avril 2024.

Aides sociales La CAF change sa façon de vous payer ! Comment allez vous recevoir votre argent désormais ?

L’allocation transitoire de solidarité (ATS)

L’ATS a été instaurée le 1er mars 2013. Son versement a pris fin le 30 juin 2015, tous les bénéficiaires ayant atteint l’âge légal de la retraite. Les anciens allocataires touchent désormais une pension de retraite.

Les conditions pour en profiter :

  • Être né entre le début (1er) de 1952 et la fin (31) de 1953
  • Avoir bénéficié d’une indemnisation jusqu’au 31 décembre 2010 grâce à l’ARE, l’ASR ou l’ATP
  • Ne pas avoir atteint l’âge minimum pour la retraite
  • Valider le nombre de trimestres de cotisation retraite nécessaire selon son âge pour obtenir une pension sans réduction : 164 trimestres pour ceux nés en 1952 et 165 trimestres pour ceux nés en 1953

La prime transitoire de solidarité (PTS)

La PTS a succédé à l’ATS. Elle est accordée pour les périodes à partir du 1er juin 2015. Elle n’est plus accessible depuis la fin de 2017. Toutefois, la PTS est toujours versée à ceux qui l’ont demandée avant cette date et qui n’ont pas encore pris leur retraite.

Les conditions pour en profiter :

Aides sociales Attention : La CAF change ses montants d’allocations ! À combien aurez-vous droit maintenant ?

  • Être né entre le début de l’année 1954 (1er) et la fin de l’année (31) 1955
  • Avoir reçu une indemnisation entre les années 2011 et 2014 en vertu de l’ARE, l’ASR ou l’ATP et avoir utilisé tous ses droits
  • Valider le nombre de trimestres nécessaires pour la cotisation retraite en fonction de sa génération pour obtenir une pension complète sans réduction. Cela représente 165 trimestres pour ceux nés en 1954 et 166 trimestres pour ceux de 1955.
  • Ne pas avoir atteint l’âge requis pour la retraite
  • Avoir formulé une demande avant la fin de l’année 2017
  • Toucher l’ASS ou le RSA

Donnez votre avis

1.00/5 · basé sur 1 vote
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

1 réactions sur « L’Allocation transitoire de solidarité, l’AER et le PTS en France : On vous explique en détails les différentes aides ! »

Réagissez à cet article