Angèle Menacée de se faire Remplacer ! Elle Craint pour sa Carrière

Angèle a été confrontée à ceux qui expérimentent avec les intelligences artificielles. Intriguée, la chanteuse a tenté de juxtaposer sa voix à celle d’une machine, ce qui l’a laissée songeuse. Voici l’histoire.

Actuellement sur TikTok, l’intelligence artificielle (IA) est une tendance qui prend de l’ampleur. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le phénomène, il s’agit d’individus qui, grâce à des codes et logiciels, imitent les voix de divers artistes pour les superposer à d’autres titres. Parfois, le résultat est impressionnant, comme l’a démontré David Guetta en utilisant la voix d’Eminem, laissant croire à une renaissance du rappeur. D’autres fois, c’est un peu plus… original, comme le montrent les reprises actuelles par nos vidéastes favoris.

Angèle face à l’intelligence artificielle : « L’avenir de ma carrière m’inquiète »

Alors que de nombreux artistes ont vu leurs œuvres réinterprétées, une récente version d’une chanson des rappeurs Gazo et Heuss l’enfoiré par Angèle a rapidement gagné en popularité sur internet. Le résultat est si impressionnant que la chanteuse belge a choisi de jouer elle-même la chanson au piano pour juxtaposer sa voix authentique à celle de la machine. Résultat : c’est étonnant.

Actu CAF : La fin des APL arrive bientôt ! Par quoi faudra-t-il passer pour obtenir vos aides aux logements ?

En commentaire, la chanteuse de « Balance Ton Quoi » a partagé ses réflexions :

« L’IA me laisse perplexe, c’est incroyable, mais je crains pour l’avenir de ma carrière ».

Angèle n’est pas la seule à ressentir une certaine appréhension face à la progression rapide des technologies dans l’industrie musicale. Des enjeux majeurs se présentent pour les labels, notamment en ce qui concerne les droits d’auteur.

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter ce contenu
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Réagissez à cet article