Hits and ClipsPop CultureSpiderhead : découvrez chaque musique du film Netflix avec Chris Hemsworth

Spiderhead : découvrez chaque musique du film Netflix avec Chris Hemsworth

La B.O. de Spiderhead est riche de chansons des années 70 et 80 aidant le film à planter le décor.

La bande-son du film Spiderhead de Netflix est truffée de chansons classiques des années 1970 et 1980 qui servent à donner au méchant incarné par Chris Hemsworth un faux sentiment de charme. Le casting de Spiderhead comprend donc Chris Hemsworth dans le rôle du cerveau scientifique du film, Steve Abnesti, qui fait des expériences sur les détenus du Spiderhead Penitentiary and Research Center.

Spiderhead utilise une musique entraînante de manière intelligente pour créer une atmosphère sécurisante dans la première moitié du film, avant de révéler que tout n’est pas comme il paraît.

Miles Teller joue également dans Spiderhead le rôle de Jeff, l’un des criminels condamnés sur lesquels Steve Abnesti fait des expériences. Spiderhead est le deuxième film de 2022 dans lequel Miles Teller collabore avec Joseph Kosinski, après le succès de Top Gun : Maverick. Dans Maverick, Joseph Kosinski a inclus une musique qui correspondait au ton du film et a demandé à Miles Teller d’interpréter « Great Balls of Fire » de Jerry Lee Lewis – et c’est un truc qu’il répète dans Spiderhead puisque Chris Hemsworth est montré en train de chanter et de danser à différents moments du film.

Basé sur la nouvelle de George Saunder « Escape from Spiderhead », Spiderhead apporte des modifications au livre pour en faire un film adapté à Netflix. Joseph Trapanese signe la musique du film, qui est bien complétée par les choix de chansons qui parsèment Spiderhead. Voici toutes les chansons de la bande originale de Spiderhead, y compris le moment où elles sont jouées dans le film.

Toutes les chansons de la bande originale de Spiderhead

  • « The Logical Song » de Supertramp : La séquence d’ouverture de Spiderhead se termine par le tube de 1979 de Supertramp, alors que Steve Abnesti teste avec succès sa drogue du bonheur, le G-46, également connu sous le nom de « Laffodil », sur l’un de ses volontaires. La chanson est ensuite jouée lorsque Abnesti s’envole vers les installations de Spiderhead.
  • « Feelin’ Like » de Bad Colour featuring Jarv Dee : « Feelin’ Like » est jouée après que Jeff ait essayé d’expliquer à Lizzy (jouée par Jurnee Smollett de Lovecraft Country) pourquoi il se trouve dans l’installation Spiderhead.
  • « I’ll Take You There » par The Staple Singers : Jeff a un flash-back de la nuit où il a tué son meilleur ami en état d’ivresse, mais avant ce moment, il était à une fête en train de danser sur « I’ll Take You There » avec sa petite amie.
  • « What A Fool Believes » par The Doobie Brothers : « What A Fool Believes » est jouée lorsque l’aube se lève sur Spiderhead alors qu’Abnesti, son assistant Mark et les détenus se préparent pour une nouvelle journée.
  • « Solfetietto » par The Swingle Singers : Steve Abnesti teste la drogue N-40, connue sous le nom de « Luvactin », sur Jeff et sa codétenue Heather. La chanson « Solfetietto » est jouée alors que les deux hommes commencent à avoir des rapports sexuels lorsque leur dose est augmentée.
  • « Feels So Good » de Chuck Mangione : « Feels So Good » joue pendant que Jeff et Lizzy passent de la nourriture aux autres détenus de Spiderhead, y compris Heather, que Jeff voit pour la première fois depuis que le couple a été drogué au N-40.
  • « She Blinded Me With Science » de Thomas Dolby : Le tube populaire des années 80 de Thomas Dolby est joué au début puis à la fin de Spiderhead. La première fois, Abnesti teste à nouveau le N-40 sur Jeff, mais cette fois, il est associé à Sarah. La chanson « She Blinded Me With Science » est reprise à la fin du film lorsque Abnesti ordonne aux détenus de Spiderhead d’attraper Jeff et Lizzy après qu’ils aient découvert la vérité sur les expériences d’Abnesti.
  • « Breezin' » de George Benson : « Breezin' » est jouée lorsque Mark, l’assistant d’Abnesti, remplit le MobiPak de Jeff, la poche attachée à son dos qui contient les fioles des drogues expérimentales d’Abnesti.
  • « Der Fruehling » par The Swingle Singers : La deuxième chanson des Swingle Singers dans Spiderhead est jouée lorsque Jeff se retrouve dans une salle d’expérimentation avec Rogan. La musique fantaisiste joue alors que Jeff pense qu’Abnesti va tester le N-40 sur le duo.
  • « More Than This » de Roxy Music : « More Than This » retentit lorsque l’Abnesti de Chris Hemsworth danse dans son appartement après une journée de travail tout en s’administrant ses propres drogues.
  • « Rise » par Herb Alpert : « Rise » est joué deux fois pendant Spiderhead. La première fois, c’est lorsque Jeff tente d’expliquer Darkenfloxx, la drogue d’Abnesti qui induit la peur, à Lizzy, et la seconde fois, c’est pendant le générique du film.
  • « Peppermint Park » de Paul Hart : Après la mort de Heather, on peut entendre le riff de guitare de « Peppermint Park » de Paul Hart lorsqu’Abnesti tente de calmer son assistant, Mark.
  • « You Make My Dreams » de Daryl Hall & John Oates : La chanson pop-rock bien connue de 1981 est jouée pendant une séquence d’action où Jeff et Lizzy tentent de s’échapper du centre Spiderhead alors que le reste des détenus les poursuivent.
  • « Crazy Love » de Poco : « Crazy Love » est jouée lorsque Abnesti fait voler son avion pour échapper aux services de police qui viennent l’arrêter. Un Spiderhead 2 est peut-être mis en place à la fin de Spiderhead – car bien que Steve Abnesti s’écrase dans une montagne alors qu’il est sous l’emprise de ses propres drogues, on ne voit jamais son corps, et Jeff et Lizzy réussissent à s’échapper du centre en bateau à moteur.
Lire aussi :   V de BTS à Paris : Kim Taehyung stylé avant d'assister au défilé Celine pour la Fashion Week 2022

Si vous avez aimé les chansons du film Spiderhead, Hits and Clips vous a préparé la playlist de la BO de Spiderhead à écouter en streaming musical ici.

Vous pourriez aimer

Pauline Huard
Pauline Huardhttps://www.hitsandclips.fr/
Le divertissement et la pop culture, Pauline Huard, ça la connaît ! Musique, télévision, cinéma sont les trois leitmotivs de cette jeune lyonnaise qui trouve toujours le temps de sortir pour assister à des festivals et des concerts ou se faire une sortie cinéma entre copines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici