Hits and ClipsPop CultureMoonage Daydream : le docu sur David Bowie qu'il nous fallait

Moonage Daydream : le docu sur David Bowie qu’il nous fallait

Le nouveau documentaire sur David Bowie, Moonage Daydream, réussit non seulement pour ce qu’il est, mais aussi pour ce qu’il n’est pas. Cela a beaucoup à voir avec les clichés et, parfois, les limites du format bien rodé du documentaire musical.

Essayer de saisir tout ce que David Bowie a fait est une course folle et une biographie du berceau à la tombe semble inutile à l’ère des plongées dans Wikipédia. Mais l’essence de David Bowie est digne d’un long métrage.

Brett Morgen, facteur de réussite

Le scénariste et réalisateur Brett Morgen n’est pas étranger au décryptage des icônes. Son documentaire de 2015 sur HBO, Cobain : Montage of Heck, a obtenu sept nominations aux Emmy Awards, tout en détournant le genre à l’aide de magnifiques animations. À cet égard, le documentaire évolue peut-être plus vite que tout autre genre. Le facteur commun est de créer un sentiment d’intimité entre le sujet et le spectateur. Moonage Daydream ne s’intéresse pas vraiment à l’effet de David Bowie sur le monde ; il vit et meurt dans son propre esprit, et dans les décisions qu’il a prises et qui ont eu un impact sur son art.

Moonage Daydream - Bande annonce VOST [Au cinéma le 21 septembre]

Entre l’homme et le musicien

David Bowie raconte une expérience hallucinogène dénuée de structure dans cette vaste introspective sur sa créativité. Le film est construit séquence par séquence, mais chaque scène est un mélange de found-footage, de concerts vintage et d’explosions de couleurs. Même certaines scènes qui semblent avoir été filmées ne peuvent être confirmées dans un sens ou dans l’autre, tant le documentaire est tentaculaire. D’autres aspects visuels incluent le feu dans l’espace profond et des centaines de plans de films classiques. À la fin de Moonage Daydream, le spectateur se sentira plus proche de l’homme que de la musique.

Moonage Daydream est un film sur la façon dont David Bowie pense. À cet égard, c’est une réussite éclatante. L’intériorité obtenue par Morgen est tout simplement brillante. Le montage est de premier ordre et se démarque. Dans une séquence, Bowie est sur scène en 1975 et la caméra coupe entre lui et un fan en train de vivre une expérience identique, presque orgasmique, mais le montage est si rapide qu’ils semblent presque être la même personne. De même, le montage sonore mêle la voix de Bowie à des morceaux de sa musique, puis passe brusquement à une interview brûlante sur sa vie privée. L’astuce de montage la plus cool est sans doute une image unique de Bowie agrandie en un pastel d’autocollants qui remplissent l’écran comme une mosaïque.

Lire aussi :   Umbrella Academy saison 3 : découvrez toutes les musiques de la série Netflix épisode par épisode

Entre documentaire et film

Bien que Moonage Daydream ne soit pas un documentaire standard, son contenu est de l’or pur lorsqu’il dérive vers un territoire familier. Le film passe 40 minutes sans mentionner la famille de Bowie ; lorsqu’il le fait, les révélations sur son frère et sa relation avec la maladie mentale font couler des larmes. Lorsqu’il s’agit de savoir comment Bowie écrivait ses chansons, des détails fascinants – comme le fait qu’il notait différentes idées et les mélangeait pour en faire des chansons intéressantes – montrent à quel point un artiste aussi ésotérique pouvait être littéral sans que le public le sache. Selon ses propres mots :

« Cela semble incroyablement indulgent et ça l’est en effet. Parce que ce que j’essaie de faire, c’est de modeler les méthodes traditionnelles du rock and roll avec des procédés plus récents, en essayant de trouver une nouvelle forme de langage. »

L’idée la plus fascinante avancée dans Moonage Daydream est l’intention qui se cache derrière le processus de Bowie. Les interviews publiques et privées le montrent expliquant des choses que tout autre artiste considérerait comme taboues. L’écouter parler de sa bisexualité est tout simplement courageux. Il regarde les animateurs dans les yeux et leur explique sa vérité tout en reconnaissant qu’il utilise l’angoisse sexuelle des gens pour façonner sa célébrité. Plus tard dans sa carrière, il est passé à une musique plus populaire avec une intention extrême. Avant que quiconque ne puisse dire qu’il se vendait, il avait déjà dit au public qu’il voulait faire de la musique qui fasse du bien et qui fasse du bien aux gens. C’est une déclaration qui a du poids alors qu’il a passé près d’une décennie à faire des casse-têtes musicaux. Lorsqu’il a sorti la chanson « Let’s Dance », c’est exactement ce que les gens ont fait.

Brett Morgen traverse l’enfer, souvent littéralement, pour créer ce portrait de l’état d’esprit d’un artiste. Le cinquième plan de Nosferatu – les séquences du film ont été utilisées dans le clip de « Under Pressure », la collaboration entre Bowie et Queen – est un peu trop long, et on peut dire qu’à deux heures et 15 minutes, chaque scène de montage devrait être plus courte. Mais ce qui est montré à l’écran est aussi indéniable que Bowie lui-même. Grâce à un montage astucieux et à des choix judicieux en matière de motion graphics, Moonage Daydream dresse le portrait d’un homme et de son incroyable esprit.

Moonage Daydream est sorti au cinéma en France ce mercredi 21 septembre 2022.

Vous pourriez aimer

Loretta Lynn, légende de la country américaine, est décédée à l’âge de 90 ans

Loretta Lynn, la chanteuse-compositrice country révolutionnaire connue pour ses...

Depeche Mode : info de prévente et comment obtenir son billet de concert en France ?

Depeche Mode vient d'annoncer une tournée mondiale pour 2023,...

Priya Ragu met le feu avec son nouveau single « Adalam Va ! »

Entre sa première mixtape "damnshestamil" et son récent single...

[Actu Retro] Lady sort Easy Love en 2000

Restons dans notre actu rétro au le début des...
Pauline Huard
Pauline Huardhttps://www.hitsandclips.fr/
Le divertissement et la pop culture, Pauline Huard, ça la connaît ! Musique, télévision, cinéma sont les trois leitmotivs de cette jeune lyonnaise qui trouve toujours le temps de sortir pour assister à des festivals et des concerts ou se faire une sortie cinéma entre copines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici