C’est enfin arrivé ! Comment profiter des « Moins 50 % » sur vos factures de Gaz, vous aussi ?

Contrairement aux attentes d'une hausse à cause des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, en Ukraine et les difficultés en mer Rouge, les tarifs du gaz continuent leur descente, approchant ceux d'avant la crise mondiale.

Afficher le résumé Masquer le résumé

Le 19 janvier, sur le marché TTF (Title Transfer Facility), principal indicateur européen, le gaz était à 28 euros/MWh, une forte baisse comparée aux 55 euros/MWh de novembre qui correspond à 50%. Les marchés à terme, fixant les prix pour des livraisons futures (de trois mois à cinq ans), montrent une tendance similaire. Le 18 janvier, le gaz pour février ou mars 2024 coûtait moins de 29 euros/MWh, et pour l’hiver 2025, les prix étaient à 33,5 euros/MWh, proche des tarifs pré-crise.

Pourquoi les prix baissent, déjà ?

La Commission européenne révèle que la consommation de gaz de l’UE a diminué de 8 % sur un an, avec une baisse encore plus marquée de 12 % en 2022 et de 18 % et 20 % au premier et second semestre de 2023, par rapport à 2019-2021. En France, la demande a chuté de 46 % dans la production électrique et de 22 % en moyenne en septembre 2023, d’après Bruegel. L’Europe a aussi augmenté ses importations de GNL, devenant en 2023 le premier importateur mondial, avec 22 % des importations globales.

Les réserves de gaz européennes étaient à 77,5 % le 19 janvier, une augmentation suite au début de la guerre en Ukraine pour assurer un approvisionnement suffisant.

Gaz C’est nouveau : Comment obtenir le Chèque Énergie prévu pour cette année ? On vous explique !

L’impact sur votre facture

Malgré la baisse des prix sur les marchés, les consommateurs français verront une augmentation du coût du gaz. La taxe appelée Tarif normal de l’accise sur les gaz naturels a doublé, passant à 16,37 euros/MWh depuis le 1er janvier.

Toutefois, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) annonce une baisse du prix repère du gaz en février, qui devrait modérer cette hausse. C’est sans compter la présence de votre chèque énergie toujours disponible si vous souhaitez le récupérer par ici pour amples informations.

Malheureusement, comme énoncé précedemment, malgré une baisse de 50% sur le prix du gaz en Europe, vous constaterez que les accises sur le gaz naturel, elles, font conserver les prix à leurs précédents, du moins, s’en rapprochent. Autrement dit et pour répondre à la question : Il est difficile de « profiter » de cette baisse pour le moment étant donné cette loi en vigueur.

Donnez votre avis

1.25/5 · basé sur 4 votes
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Hits And Clips est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Réagissez à cet article